L’alimentation humaine s’ouvre aux protéines d’insectes

L’Efsa, l’autorité sanitaire européenne, a donné un avis favorable pour utiliser les insectes dans l’alimentation humaine, ouvrant la voie à une autorisation de la Commission européenne attendue pour cette année. Cette décision donne de nouvelles perspectives aux fabricants de farines d’insectes qui se focalisaient jusqu’à maintenant sur l’alimentation animale. La nutrition spécialisée, avec des produits notamment destinés aux sportifs et aux seniors, devrait être le premier segment concerné.

Des nouvelles perspectives s’ouvrent pour les fabricants de protéines d’insectes après l’avis favorable émis par l’Efsa, l’agence européenne de sécurité sanitaire, le 13 janvier au sujet de l'utilisation du ver de farine dans l'alimentation humaine. L’avis porte sur l'insecte (tenebrio molitor) dans son ensemble, ce qui est vu comme très positif par les fabricants de protéines d’insectes réunis au sein de l’Ipiff, le lobby européen.