« Bien sûr, c’est l’évidence »

«Qui pouvait comprendre que nous soyons amenés à stabiliser nos budgets ou à les réduire, qu'on parte à Bruxelles (pour le sommet européen) et qu'on décide de voter une augmentation de 6% du budget ? », a demandé Nicolas Sarkozy en réponse à la question d’un journaliste, le 2 novembre à Londres, à l’issue du 31e sommet franco-britannique. « Et quand David (Cameron, le premier ministre britannique) nous a saisis de cette question, c'est immédiatement que nous avons dit : “mais bien sûr, c'est l'évidence” », a ajouté le président français.