Biotechnologies : 22 organisations appellent à ne pas contraindre les nouvelles techniques de mutagénèse

La prochaine Commission européenne qui prendra ses fonctions au mois de novembre ne pourra pas faire l’économie d’une révision de la directive sur les OGM afin de clarifier la question des plantes issues des nouvelles techniques de sélection végétale par mutagénèse. Quelque 22 organisations agricoles de l’UE appellent les États membres à autoriser les variétés pour lesquelles il est impossible de déterminer si elles proviennent de méthodes de sélection conventionnelle ou biotechnologique. Le dossier devrait être à l’ordre du jour de la réunion des ministres de l’agriculture de l’UE le 14 mai.

Quelque 22 organisations agricoles européennes (agriculteurs, semenciers, industriels…) (1) ont appelé conjointement l'UE, le 23 avril dans une lettre ouverte aux États membres et à la Commission européenne, à faire évoluer la réglementation pour que les plantes issues des nouvelles techniques de sélection végétale par mutagénèse ne soient pas soumises aux exigences de la directive OGM.