Bruxelles fait partiellement machine arrière sur le verdissement

14.10.2016 - 08:00
-
AG
-
La Commission européenne va retirer ses propositions visant à allonger la durée des périodes de jachères et de couverture des sols par des cultures dérobées pour répondre aux critères de verdissement des aides. Par contre, elle refuse de maintenir l’autorisation d’usage des pesticides sur les surfaces d’intérêt écologique. Dix-huit États membres ont pourtant fait connaître leur mécontentement.

Face à la fronde de 18 États membres qui ont fait entendre leur mécontentement contre les propositions de simplification du verdissement des aides qu’ils considèrent davantage comme un renforcement des exigences, la Commission européenne a décidé de revenir sur certaines de ces dispositions les plus controversées (1). Les délégations s’opposent en particulier à l’interdiction des pesticides sur les surfaces d’intérêt écologique dites productives (légumineuses), mais aussi à la prolongation des périodes de couvertures des sols pour les cultures dérobées et les jachères.

Mots-clés