Bruxelles reconnaît des « imperfections » et un problème de « perception » du travail de l’Efsa

19.01.2018 - 08:00
-
FXS
-
Dans un « bilan de qualité » de la législation alimentaire générale de l’UE, les services de la Commission européenne reconnaissent la nécessité de corriger « certaines imperfections », mais surtout de s’attaquer au problème de « perception » auquel se heurte le travail de l’Efsa dont il faut « protéger la réputation ».

« Les denrées alimentaires sont aujourd’hui plus sûres qu’avant l’adoption » de la législation générale de l’UE pour ce secteur, assurent les services de la Commission de Bruxelles dans un document de travail daté du 15 janvier établissant le « bilan de qualité » de ce règlement du 28 janvier 2002 (1) qui a institué l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) – et qui a même « servi, dans certains cas, de source d’inspiration à des pays tiers ».

Mots-clés