Coronavirus : le risque de pénuries alimentaires en Afrique est à exclure dans l’immédiat

27.03.2020 - 08:00
-
(RM)
-
La fermeture des frontières et les achats paniques liés à la survenance de l’épidémie de coronavirus sur le sol africain, n’ont pour l’instant pas eu d’impacts négatifs sur le niveau des stocks des denrées alimentaires de grande consommation. Dès le début du mois de mars, les autorités gouvernementales des pays africains ont réagi activement par la mise en place de diverses mesures pour rassurer les populations sur les niveaux de stocks actuels et aussi pour contrer toute tentative de spéculation à la hausse sur les prix.

Malgré la crainte de la population africaine de voir se raréfier les denrées alimentaires de base en raison de la fermeture des frontières, principale résultante de la rapide propagation de l’épidémie coronavirus depuis début mars, Boubaker Ben-Belhassen, directeur de la division du commerce et des marchés, au sein de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), se veut rassurant et explique que « pour l’instant, les perturbations sont minimes, les approvisionnements en produits alimentaires de base sont adéquats et les marchés sont restés stab

Mots-clés