Déforestation importée : les premières pistes de la Commission européenne

24.09.2021 - 09:04
-
(AG)
-
Les contours du dispositif qui prépare la Commission européenne pour lutter contre la déforestation importée se dessinent peu à peu. Il visera six produits de base à haut risque : l’huile de palme, le soja, le bois, le bœuf, le cacao et le café.
Inra
Selon un projet d’étude d’impact, encore en phase de finalisation, sur les moyens à mettre en œuvre pour lutter contre la déforestation importée, la Commission européenne pourrait proposer au mois de décembre d’étendre le règlement européen sur les importations illégales de bois à cinq autres produits : l’huile de palme, le soja, le bœuf, le cacao et le café. Ce dispositif, prévu dans le cadre du nouveau paquet législatif sur le climat, devrait « empêcher au moins 29 % de la déforestation due à la consommation par l’UE des six produits visés d’ici à 2030 ».

Les contours du dispositif que prépare la Commission européenne pour lutter contre la déforestation importée se dessinent peu à peu. Dans un projet d’analyse d’impact qui circule dans les couloirs de Bruxelles, un certain nombre d’options se dessinent pour limiter l’importation de produits responsables de déforestation dans le monde notamment en Asie du Sud-est, en Amérique du Sud ou en Afrique de l’Ouest. Selon les études, l’UE serait responsable de 6 à 10 % de la déforestation mondiale via ses importations.