Union européenne

Dissocier la réforme de la Pac des discussions budgétaires

16.11.2009 - 13:49
-
(FXS)
-
Thème d’un séminaire de la commission de l’agriculture du Parlement européen le 10 novembre, la réforme de la Pac pour l’après-2013 ne devra pas être tributaire des seules contraintes financières. Elle devra obéir à des priorités politiques qu’il s’agira de définir auparavant. Tel est le point de vue réitéré par les députés, ainsi que par la commissaire sortante à l’agriculture, Mariann Fischer Boel. Celle-ci s’est opposée une nouvelle fois au cofinancement national des aides directes et a critiqué un projet de document sur la révision du budget communautaire aujourd’hui « à la poubelle » (1).
Mariann Fischer Boel a tenu à souligner devant les députés l’importance de la Pac en termes de sécurité alimentaire, gestion des sols, protection de l’environnement, lutte contre le changement climatique et cohésion rurale. « De nombreux requins cherchant un morceau du budget » agricole, la commissaire européenne a insisté sur la nécessité de fixer des objectifs clairs pour l’après-2013, auxquels l’opinion publique pourra adhérer.