FAO : élection après une âpre compétition

21.06.2019 - 08:00
-
(FXS)
-
Trois prétendants étaient encore en lice pour l’élection, le 23 juin à Rome, du prochain directeur général de la FAO. Ils ont fait valoir leur aptitude à ce poste convoité pendant de longs mois marqués notamment par le désistement de deux autres postulants ainsi que par des informations faisant état d’une soi-disant proximité de la candidate de la France et de l’UE avec les « intérêts américains ». La marge de manœuvre de cette agence de l’Onu est de toute façon limitée, le pouvoir politique restant aux mains des pays membres. 

La Française Catherine Geslain-Lanéelle, également candidate de l’UE, le Chinois Qu Dongyu et le Géorgien Davit Kirvalidze étaient en lice pour l’élection, le 23 juin à Rome, du prochain directeur général de l’Organisation des Nations pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) par la Conférence des pays membres, ces derniers, au nombre de 197, disposant chacun d’une voix. Deux autres candidats s’étaient auparavant retirés de la course : le Camerounais Médi Moungui, le 21 mars, et l’Indien Ramesh Chand, le 13 juin.

Mots-clés