Gaspillage alimentaire : des objectifs de réduction encore insuffisants

Lors du Conseil des ministres de l’UE de l’Agriculture du 16 novembre, la présidence allemande a regretté l’absence chez certains États membres de stratégie et d’objectif précis afin de réduire drastiquement les pertes et le gaspillage alimentaire. Les premiers résultats comparables et des propositions législatives de Bruxelles sont attendus pour 2022.

« Tous les États membres n’ont pas encore fixé d’objectifs de réduction nationaux spécifiques concernant les pertes et le gaspillage alimentaires », déplore la présidence allemande dans le cadre de la seconde évaluation des conclusions sur les pertes et le gaspillage alimentaires de juin 2016 (la première évaluation a eu lieu en 2018 sous présidence bulgare), présentée à l’occasion du Conseil des ministres de l’UE de l’Agriculture du 16 novembre.