Election présidentielle

José Bové se lance officiellement

Ce n’est pas une suprise. La candidature « officielle » de José Bové, agriculteur, ancien porte-parole de la Confédération paysanne et militant « anti-OGM » devait être annoncée le 1er février. C’est chose faite. A 53 ans, le leader altermondialiste a donc franchi le pas pour faire avancer la gauche « alternative, écologiste, antiraciste, féministe et solidaire ». Fort d’un soutien de plus de 30 000 personnes qui ont signé sa pétition sur internet, il ne recueillerait pour l’instant qu’une centaine de parrainages, selon le journal le Parisien, sur les 500 qu’il devra présenter le 16 mars.

Et de cinq. José Bové est le cinquième candidat de la gauche antilibérale à se présenter pour l’élection présidentielle. Sous le coup d’une condamnation en justice pour arrachage d’OGM, il a prôné le 1er février « l’insurrection électorale contre le libéralisme économique ». José Bové est l’une des rares personnalités de la société civile et l’un des rares agriculteurs à briguer l’Elysée en 2007. Il s’est vanté d’être ni « le candidat d’un parti », ni « un professionnel de la politique ».