La « refondation » de la Pac, priorité pour la présidence française

«Face aux grandes puissances qui émergent dans le monde, face aux risques de toutes natures qui menacent la paix, la stabilité et même l’avenir de la planète, l’Europe doit agir, c’est ma conviction, comme une grande puissance faisant valoir son point de vue et défendant ses intérêts, comme le font toutes les autres grandes puissances dans le monde », a déclaré Nicolas Sarkozy dans une allocution prononcée le 10 février après le vote parlementaire de la loi autorisant la ratification du Traité de Lisbonne par la France.