Négociations de l’OMC

Le Farm Bill met les Etats-Unis dans une position inconfortable

Alors que les hauts fonctionnaires des pays membres de l’OMC tentent de relancer les pourparlers, sur les produits industriels notamment, le généreux Farm Bill voté par le Congrès américain complique quelque peu la position de Washington dans le cycle de Doha. Tout en rappelant son opposition à cette loi, la représentante pour le commerce, Susan Schwab, avertit toutefois que cette loi ne doit pas être une excuse pour ceux, parmi les autres négociateurs, qui refusent de s’engager pour trouver un accord global.

«Un engagement intensif » : c’est ce que Pascal Lamy a demandé aux 152 pays membres de l’OMC dont les hauts fonctionnaires se sont retrouvés le 9 juin à Genève pour tenter de relancer les pourparlers de Doha, notamment ceux sur l’accès aux marchés industriels, après la décision du modérateur, Don Stephenson, de suspendre sa mission, faute de convergence entre les négociateurs.

Mots-clés