Le nouveau président argentin relance l’exportation des céréales

27.11.2015 - 08:00
-
MHA
-
Le nouveau président de la République argentine a confirmé l’élimination imminente des taxes et des restrictions aux exportations de blé et de maïs, ainsi qu’une baisse graduelle de la taxe sur les embarquements de soja. Cette annonce s’est traduite par une hausse notable du cours local des céréales. L’augmentation attendue des surfaces semées et l’ouverture du commerce extérieur augurent du retour en force de l’Argentine sur le marché mondial des céréales.

Élu lundi dernier (22 novembre) au deuxième tour des élections présidentielles argentines avec une faible majorité (51,4 % des voix), le maire sortant de la ville de Buenos Aires, Mauricio Macri, investira la fonction suprême le 10 décembre prochain. Il a déjà confirmé sa promesse de campagne d’éliminer la taxe sur les exportations de maïs (20 %) et de blé (27 %) tout comme leurs restrictions en vigueur depuis 2008 à travers un système de quotas critiqué par l’ensemble des syndicats agricoles argentins.

Un modèle agro-exportateur

Mots-clés