Réforme de la Pac

Les critiques contre le verdissement agacent Bruxelles

28.11.2011 - 19:26
-
(FXS)
-
Dacian Ciolos regrette que le verdissement des paiements directs qu’il propose dans le cadre de la réforme de la Pac - et que le nouveau gouvernement italien rejette totalement - soit la mesure qui retienne le plus l’attention et cristallise l’essentiel des critiques. Le commissaire européen à l’agriculture assure que son objectif est une Pac forte, et donc la promotion de la production, même si ce verdissement est obligatoire pour des raisons exogènes. Il a d’ailleurs insisté, lors d’un énième débat sur son projet, sur le cadre « ambitieux » préconisé pour le développement des organisations de producteurs et des organisations interprofessionnelles.
«Il est fondamental d’accorder une attention particulière aux aspects environnementaux, mais cette politique ne doit pas se traduire par des coûts plus élevés pour les agriculteurs », a déclaré le 21 novembre le nouveau ministre italien de l’agriculture, Mario Catania, qui a voulu expliquer les raisons de l’opposition du gouvernement de Mario Monti au verdissement des paiements directs proposé par la Commission européenne dans le cadre de la réforme de la Pac.
L’adoption d’un dispositif aussi strict « poussera l’agriculteur à quitter la terre ca