Nouveaux pouvoirs budgétaires

Le Traité de Lisbonne, s’il est ratifié, modifiera aussi de façon significative les pouvoirs budgétaires du Parlement européen. Ainsi, celui-ci sera-t-il sur un pied d’égalité avec le Conseil pour statuer sur le financement de la Pac, du fait de la disparition de la distinction actuelle entre dépenses « obligatoires » (dont les dépenses agricoles, pour lesquelles le Parlement n’a pour l’instant pas le dernier mot) et « non obligatoires ».