Pac post-2020 : la simplification ne sera pas au rendez-vous, avertit le président de l’Arev Emiliano García-Page

22.02.2019 - 08:00
-
(FXS, MN)
-
PRODUCTION
L’Assemblée des régions européennes viticoles (Arev) n’est pas du tout convaincue, c’est le moins que l’on puisse dire, par l’argument de la simplification mis en avant par la Commission de Bruxelles afin de justifier le nouveau modèle de mise en œuvre et de contrôle de la Pac qu’elle préconise pour l’après 2020. Dans un entretien avec Agra, le président de l’Arev, Emiliano García-Page, président de la région espagnole de Castille-La Manche, constate que les instances européennes ont encore peu débattu des failles inquiétantes de ce projet. Et il fait des propositions.

- Avec ses propositions pour la prochaine Pac, la Commission européenne promet une réelle simplification, notamment via l’introduction d’un système de contrôle d’éligibilité des dépenses fondé sur les réalisations. Êtes-vous convaincu ?

Mots-clés