Accord Sarkozy

Pas de baisses des prix au détriment des agriculteurs

Nicolas Sarkozy et Christian Jacob se sont déclarés opposés à la revente à perte par les distributeurs dans l’application des accords Sarkozy. Christian Jacob a également annoncé qu’il veillera à ce que les baisses de prix programmées par ces accords ne se fassent pas au détriment des agriculteurs.

Nicolas Sarkozy, qui recevait le 6 septembre les distributeurs et les industriels pour un « point d’étape » sur les accords de baisse des prix du 17 juin (baisse de 2% en moyenne sur les produits de grandes marques), a rassuré le président de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), Jean-René Buisson, en lui donnant l’assurance que les « baisses sauvages » seront sanctionnées. Le ministre des Finances a pressé les industriels d’accélerer et amplifier les baisses de prix mais dans le respect des règles de la loi Galland contre la revente à perte.