Peste porcine africaine : abattage préventif en Belgique pour s’assurer qu’aucun élevage ne soit touché

28.09.2018 - 08:00
-
(AG)
-
PRODUCTION
La Belgique a décidé de vider la zone de restriction où ont été découverts des sangliers affectés par la peste porcine africaine de tous ses porcs d’élevage afin de s’assurer que la filière reste saine. Une mesure, soutenue par la Commission européenne, qui doit à la fois rassurer les pays tiers importateurs de viande porcine et les voisins français, allemand et luxembourgeois qui veulent éviter une dissémination du virus sur leur territoire.

La Belgique va lancer l’abattage préventif de 4 000 porcs dans les élevages situés dans la zone de restrictions de 63 000 ha mise en place suite à la découverte de sangliers affectés par le virus de la peste porcine africaine (1). 18 cas étaient confirmés en date du 27 septembre. Tous situés au centre de la zone de restriction. « Je préfère prendre une telle mesure maintenant pour éviter que la filière porc soit touchée », a précisé le ministre fédéral de l’agriculture Denis Ducarme le 24 septembre en marge du Conseil informel des Vingt-huit en Autriche.

Mots-clés