Scepticisme de nombreux Etats membres

L’augmentation de la modulation obligatoire des aides directes (transfert des crédits ainsi économisés vers le développement rural) s’est heurté à un scepticisme assez général lors des échanges de vues informels des ministres de l’agriculture des Vingt-sept, le 18 septembre à Porto.

Le Royaume-Uni, le Danemark, les Pays-Bas, Chypre, la République tchèque, la Lettonie, Malte, de même que la Pologne et la Slovénie, s’y sont déclarés favorables.