Sûreté alimentaire : un dispositif jugé « trop ambitieux » par la Cour des comptes de l'UE

18.01.2019 - 08:00
-
(AG)
-
Le dispositif européen de sûreté alimentaire, « qui dispose d’un des niveaux d’exigence les plus élevés au monde », en particulier pour l’évaluation et le contrôle des substances chimiques, est submergé par l’ampleur de sa tâche, constate la Cour des comptes de l’UE qui recommande donc de mieux impliquer le secteur privé, à travers des contrôles internes et des organismes de certification.

La Cour des comptes de l’UE estime que la politique de l’UE en matière de sécurité alimentaire est « trop ambitieuse ». Les Européens bénéficient de l’un des niveaux de sécurité alimentaire les plus élevés au monde, mais compte tenu des difficultés rencontrées pour le mettre en œuvre, la Cour des comptes appelle dans un nouveau rapport publié le 14 janvier la Commission européenne à évaluer les modifications qui pourraient être apportées à la législation. En effet, estime-t-elle, le cadre juridique est toujours en chantier et n’a pas encore atteint le degré d’application prévu.