UE/Chine : Bruxelles réclame un accord « rapide » sur les indications géographiques et déplore des « procédures discriminatoires »

15.03.2019 - 08:00
-
(FXS)
-
La conclusion « rapide » d’un accord bilatéral sur la protection des indications géographiques fait partie des priorités retenues par la Commission européenne pour une approche actualisée des relations avec la Chine. Et ce alors que les exportations agroalimentaires de l’UE vers ce pays sont confrontées à « des procédures discriminatoires, imprévisibles et lourdes ».

Dans une communication publiée le 12 mars et destinée aux dirigeants de l’UE qui se réunissent les 21 et 22 mars à Bruxelles, la Commission européenne et sa vice-présidente et haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, préconisent une approche plus réaliste des relations avec la Chine tenant compte de l’évolution de la puissance économique de ce pays. Un sommet UE-Chine doit se tenir le 9 avril à Bruxelles.

Dix mesures