UE/Royaume-Uni : des négociations toujours au ralenti

22.05.2020 - 08:00
-
(RM)
-

Dossier législatif : Brexit : un accord de libre-échange qui n'est que le début de longues négociations

Avancement à parution de cet article : des négociations commerciales complexes
Etat actuel du texte : Différend autour du protocole nord irlandais
Avancement actuel du dossier : Un accord obtenu à l'arraché
Quelques jours après la fin du troisième cycle de négociations sur les futures relations entre l’UE et le Royaume-Uni (11 au 15 mai), qui n’a donné aucun résultat concret, David Frost, négociateur en chef de Londres, a envoyé le 19 mai une lettre ferme à son homologue européen, Michel Barnier, invitant l’UE « à réfléchir de nouveau à ses propositions dans les semaines à venir ». Michel Barnier a, lui, regretté l’absence de progrès et le manque d’engagement du Royaume-Uni dans un certain nombre de domaines tels que les garanties de concurrence équitable. Toutefois, il a indiqué qu’une once de progrès a été réalisée sur la pêche. Les prochaines négociations sont prévues la semaine du 1er juin.

Alors que les négociations sur la future relation entre l’UE et le Royaume-Uni sont au ralenti depuis le début des pourparlers début 2020, le négociateur britannique, David Frost, a appelé le 19 mai, dans une lettre à son homologue européen, Michel Barnier, l’UE à revoir ses propositions si elle veut parvenir à un accord sur leur relation post-Brexit d’ici à la fin de l’année.

Mots-clés