Un déséquilibre croissant entre les grandes cultures et l’élevage

01.10.2012 - 10:28
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

Un déséquilibre croissant est apparu en Bulgarie entre les grandes cultures et l’élevage. L’élevage s’est effondré : au début des années 1990, « nous n’importions rien », a rappelé le ministre. En 2010, les importations de produits de l’élevage se sont élevées à 514 millions d’euros, alors que les exportations ont totalisé 335 millions, d’après les services économiques de Bercy. De même, « les légumes constituent une part négligeable de la production agricole, occupant seulement 1% des terres arables », selon Bercy.

Mots-clés