Viande bovine : Bruxelles propose officiellement de renégocier avec les États-Unis le contingent d’importation européen « sans hormones »

07.09.2018 - 08:00
-
(FXS)
-
Dans le cadre de la trêve commerciale négociée en juillet avec Donald Trump, la Commission européenne ressort officiellement sa proposition de juin visant à négocier l’allocation aux États-Unis d’une partie du contingent d’importation de bœuf « sans hormones » dans l’UE.

La Commission de Bruxelles a annoncé le 3 septembre sa décision de demander au Conseil de l’UE un mandat pour négocier l’allocation aux États-Unis, qui le réclament, d’une partie du contingent d’importation communautaire en franchise de 45 000 tonnes de viande bovine de haute qualité provenant d’animaux non traités avec des hormones de croissance ouvert jusqu’à maintenant à tous les pays fournisseurs selon le principe du « premier arrivé, premier servi ».