Compléments alimentaires : les marques « digital native » visent les jeunes consommateurs

Le marché des compléments alimentaires s’anime grâce à de jeunes pousses qui n’hésitent pas à bousculer les codes en commercialisant prioritairement leurs produits en ligne et en cherchant à séduire les clients plus jeunes que la cible traditionnelle pour ces produits. Les Miraculeux, fondé par David Gueunnoun, en fait partie : la société s’est lancée en commercialisant directement ses produits sous forme de gommes pour faciliter la prise de compléments alimentaires aux indications essentiellement orientées vers le bien-être.

Plus de deux milliards d’euros : c’est la taille du marché des compléments alimentaires chaque année en France. Un marché éclaté entre deux grandes indications, beauté et santé, avec de multiples opérateurs commercialisant leurs produits par l’intermédiaire des grandes surfaces, des pharmacies ou du e-commerce. Mais depuis ces dernières années, le marché est en pleine mutation. Les indications beauté déclinent, tout comme la diffusion en grande distribution. À l’opposé, les indications santé et bien-être trouvent de plus en plus d’écho auprès du grand public.