Accords commerciaux : l’UE ne doit pas négocier ses normes réglementaires, selon deux ONG

11.10.2019 - 08:00
-
RM
-
« Il importe que les impacts environnementaux liés aux activités agricoles soient mieux considérés, surtout dans le contexte actuel d’urgence écologique », explique d’emblée le rapport intitulé « Mettre le commerce au service de la transition écologique et sociale », publié conjointement le 3 octobre par l’Institut Veblen et la Fondation Nicolas Hulot.

Élément essentiel des accords bilatéraux, l’agriculture devra constituer un pilier majeur de cette nouvelle politique commerciale mise au service de la transition écologique et sociale pour répondre à l’accélération de la crise écologique et climatique. C’est l’appel formulé par l’Institut Veblen et la Fondation Nicolas Hulot dans un rapport publié le 3 octobre.

Exiger le respect des règles européennes

Mots-clés