Gail Soutar, conseillère Brexit pour la NF

Au Royaume-Uni : « Nous ne savons toujours pas quelles formes les nouvelles aides prendront »

05.06.2020 - 08:00
-
Propos recueillis par Ivan Logvenoff
-
PRODUCTION
Les conservateurs britanniques avaient promis au secteur agricole de transformer les paiements directs en paiements pour services environnementaux à l’issue du Brexit. Mais alors que la nouvelle loi agricole britannique, validée par la chambre des Communes, s’apprête à passer à la chambre des Lords, le principal syndicat agricole du Royaume-Uni, la NFU, dénonce l’empressement du gouvernement, et le manque de cohérence avec les promesses électorales. Explications de Gail Soutar, conseillère en chef Brexit et négociations commerciales au sein du principal syndicat agricole britannique.

Quel est l’enjeu de la loi agricole qui s’apprête à passer à la chambre des Lords pour les agriculteurs britanniquess ?

La dernière fois qu’il y a eu une loi aussi importante, c’était en 1947, à la sortie de la guerre. Ce texte pose le cadre pour nous permettre de sortir progressivement des paiements directs du modèle européen, à partir de 2021, afin d’adopter un nouveau système de rémunération basé sur les services environnementaux.

Mots-clés