Bien-être animal : l’évaluation de la législation se met en place

La Commission européenne vient de lancer un processus de réflexion, comme le prévoit sa récente stratégie « de la ferme à la table » sur un étiquetage du bien-être animal. Et une évaluation complète de la législation européenne en la matière va être lancée. Le Parlement européen aussi entend apporter sa pierre à l’édifice. Il va constituer une commission spéciale d’enquête sur la question des conditions de transport des animaux vivants, estimant que Bruxelles n’en fait pas assez en la matière.

La commissaire européenne à la sûreté alimentaire, Stella Kyriakides, a annoncé le 15 juin à l’occasion de la 7e réunion de la plate-forme européenne sur le bien-être animal la mise en place d’un sous-groupe (comme il en existe déjà deux au sein de cette instance, sur le transport et le bien-être des porcs), consacré à la question de l’étiquetage des bonnes pratiques en la matière. Dans le cadre de la stratégie "de la ferme à la table" récemment adoptée, Bruxelles compte étudier des options permettant de mieux informer les consommateurs sur cette question.

Mots-clés