Engrais : les agriculteurs européens dénoncent l’instauration de nouveaux droits antidumping provisoires par Bruxelles

29.03.2019 - 08:00
-
(AG)
-
Après enquête préliminaire, la Commission européenne a décidé d’instaurer des droits antidumping provisoires sur les importations d’engrais azotés liquides en provenance de Russie, des États-Unis et de Trinidad-et-Tobago. Ces importations vont être soumises à enregistrement et des droits définitifs pourraient être imposés d’ici le mois d’octobre. Les organisations agricoles de l’UE sont vent debout contre cette décision dont ils vont être les victimes collatérales du fait d’une hausse prévisible du prix des engrais.

Après une enquête ouverte en août 2018 – lancée suite à une plainte du lobby européen Fertilizers Europe –, la Commission européenne a décidé d’appliquer, à compter du 20 mars, des droits antidumping provisoires (allant à 16,3 à 39,3 %) sur les importations de mélanges liquides d’urée et de nitrate d’ammonium originaires de Russie, de Trinidad-et-Tobago et des États-Unis, et de les soumettre à un enregistrement obligatoire.