États-Unis/Royaume-Uni : Washington espère vendre son poulet chloré à Londres

Dans une lettre envoyée début mars, une cinquantaine d’élus républicains et démocrates américains de la Chambre des représentants et du Sénat pressent l’administration Trump de conclure un accord entre les États-Unis et le Royaume-Uni afin d’ouvrir le marché britannique à davantage de volailles. Les deux pays devraient lancer des négociations commerciales à la fin du mois de mars (1). Sur le total de 4,2 milliards de dollars d’exportations américaines de volaille l’année dernière, 420 000 $ ont été expédiés au Royaume-Uni, selon les statistiques de l’USDA.