Future Pac : un calendrier fixé pour tenter d’arracher un accord en juin

La présidence roumaine du Conseil de l’UE a prévu un programme de travail conséquent pour parvenir à faire adopter par les ministres de l’agriculture des Vingt-huit une approche générale partielle sur la future Pac lors de leur dernière réunion du semestre, les 17 et 18 juin à Luxembourg. Mais un certain nombre d’États membres – Espagne, France, Grèce, Pays-Bas et Danemark en particulier – restent opposés à donner leur feu vert à un texte – même incomplet – en l’absence de visibilité sur le prochain budget agricole.

Comme elle l’affirme depuis sa prise de fonction en début d’année, et malgré les réticences de certains, la présidence roumaine du Conseil de l’UE a bien l’intention d’arracher un premier accord – partiel en l’absence de perspectives budgétaires – sur la future Pac avant la fin de son mandat. Pour y parvenir, un calendrier très chargé a donc été fixé le 15 mai dans la foulée du Conseil agricole à Bruxelles (1), en collaboration avec la Commission européenne, d’ici la prochaine session ministérielle, les 17 et 18 juin à Luxembourg.

Mots-clés