Union européenne

La présidence danoise de l’UE voit une Europe toujours plus verte

Inaugurée le 1er janvier pour six mois, la présidence danoise de l’Union, qui sera sans doute chahutée par les soubresauts de la crise financière et économique, se veut avant tout « verte ». Dans le domaine agricole, elle organisera des débats ministériels mensuels sur les propositions de réforme de la Pac, arguant pour sa part que l’aide de l’UE doit de plus en plus être consacrée à des dispositions bénéfiques pour l’environnement. Egalement à l’ordre du jour : le bien-être des animaux. De leur côté, les ministres de l’environnement devraient s’attaquer à deux dossiers délicats : la révision de la réglementation des cultures d’organismes génétiquement modifiés et les changements indirects d’affectation des terres dus à la production de biocarburants.
Nicolai Wammen, le ministre danois des affaires européennes, reconnaissait, le mois dernier, que la crise financière et économique « affectera sensiblement » l’ordre du jour de la présidence de l’UE exercée par son pays au cours du premier semestre de 2012.
Mots-clés