Lait : Paris propose à Bruxelles une solution pour écouler les stocks de poudre

La France propose, dans un document transmis à Bruxelles, d'accélérer l’écoulement des stocks de poudre de lait écrémé, qui pèsent depuis de longs mois sur le marché, dans le secteur de l’alimentation animale. Un débouché moins rémunérateur mais qui permettrait de vendre les volumes les plus anciens qui commencent à se dégrader. Les ministres de l’agriculture des Vingt-huit en discuteront le 18 juin à Luxembourg.

Dans un document qu’elle soumettra au Conseil agricole du 18 juin à Luxembourg, la France propose l’affectation d’une quantité importante du stock de lait écrémé en poudre issu de l’intervention publique (encore d’environ 350 000 tonnes) « à une procédure d’appel d’offres spécifique pour l’alimentation animale » qui donnerait « une visibilité aux opérateurs et au marché, ce qui est aujourd’hui vital ». Les stocks d’intervention, accumulés pendant la crise laitière de 2015-2017, pèsent depuis des mois sur le marché européen.

Mots-clés