Conseil agricole

Le Luxembourg prend la température des États membres sur les OGM

Pour sa première réunion à la tête du Conseil agricole, le Luxembourg souhaite avoir un aperçu de l'avis des États membres sur la proposition de renationalisation des autorisations d'utilisation d'OGM dans l'UE alors que le Parlement européen a déjà prévu de rejeter en bloc ce texte. D'autres sujets sont au programme de la réunion des ministres de l'agriculture des Vingt-huit : l'embargo russe, les marchés agricoles, l'avenir des programmes de distribution de lait et de fruits et légumes dans les écoles ou encore les brevets.

Le Luxembourg, qui vient de prendre pour 6 mois les rênes du Conseil, présidera le 13 juillet à Bruxelles sa première réunion des ministres de l'agriculture des Vingt-huit. Principal sujet de ce Conseil : la très décriée proposition de la Commission européenne visant à laisser la liberté aux États membres d'interdire l'utilisation sur leur territoire d'OGM destinés à l'alimentation humaine et animale autorisés au niveau communautaire (1).

Mots-clés