Intensification

Le Maroc compte réduire ses surfaces céréalières de plus d’un million ha

Le Maroc, qui importe 40% de ses besoins de blé tendre, surtout en France, compte réduire ses surfaces céréalières de plus d’un million d’hectares (Mha), de 5,3 millions actuellement à 4,2 millions d’hectares en 2020, dans le cadre de son Plan Maroc Vert, a indiqué le 9 novembre Abdeslam Bourfoune, chef de la division des productions végétales du ministère marocain de l’Agriculture. L’objectif est d’accroître la productivité, pour améliorer l’autosuffisance alimentaire, mais au risque d’accélérer l’exode rural.
Le Plan Maroc Vert (PMV), signé en avril 2008, compte réduire les surfaces céréalières marocaines de plus d’un million d’hectares (Mha), de plus de 5,3 millions actuellement à 4,2 millions d’hectares en 2020, la céréaliculture marocaine devant se concentrer sur les exploitations où elle est compétitive, selon Abdeslam Bourfoune.
Mots-clés