Banane

Le Parlement européen approuve l’accord de Genève de 2009

C’est à une large majorité que le Parlement européen a approuvé le 3 février l’accord de Genève de 2009 sur la banane qui permet à l’UE et aux pays latino-américains (principalement Equateur, Colombie, Costa Rica et Panama) de mettre fin au conflit commercial qui dure depuis seize ans. Les députés soulignent néanmoins que cet accord ne permettra pas de répondre entièrement aux intérêts légitimes de toutes les parties, y compris les producteurs de l’UE.

Aux termes de cet accord, l’UE a accepté de mettre progressivement un terme au traitement préférentiel réservé aux pays exportateurs de bananes d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), essentiellement le Cameroun, la Côté d’Ivoire, la République Dominicaine, Belize et le Surinam. De leur côté, les pays latino-américains ont mis fin aux litiges en suspens introduits contre l’UE auprès de l’OMC et ont obtenu un accès plus facile (réduction des droits à l’importation) pour leurs livraisons sur le marché communautaire à partir de 2017.