Loi d’avenir

Les GIEE : la troisième voie

03.06.2013 - 21:20
-
(RA)
-
Le groupement d’intérêt économique et écologique, qui devrait voir le jour avec la future loi d’avenir, se dessine progressivement : ce projet, porté par un collectif associant agriculteurs et non agriculteurs, devra bénéficier d’un agrément Etat-région pour être reconnu comme tel et bénéficier « de facilités d’accompagnement », indique une note du ministère de l’Agriculture.
Ils devraient incarner la troisième voie entre le conventionnel et le bio : les groupements d’intérêts économique et écologique sont la mesure phare du projet agro-écologique porté par le ministre de l’Agriculture. Développés dans le rapport Guillou qui sera rendu public le 11 juin, les GIEE ou GI2E seront finalisés dans la loi d’avenir pour l’Agriculture qui sera présentée en septembre.