NBT : les ministres de l’Agriculture de l’UE soutiennent une révision de la législation

Les ministres de l’Agriculture des Vingt-sept réunis à Bruxelles ont globalement salué la récente étude de la Commission européenne préconisant une révision du cadre réglementaire pour faciliter la mise sur le marché de semences issues des nouvelles techniques de sélection génomique (NBT). Mais certains préviennent qu’il faudra aussi bien tenir compte du principe de précaution, de l’information des consommateurs et de la coexistence avec les autres productions, notamment le bio.

Les ministres de l’Agriculture de l’UE réunis le 26 mai à Bruxelles ont globalement salué les conclusions de l’étude de la Commission européenne sur les nouvelles techniques de sélection génomiques (NBT) estimant que le cadre réglementaire de l’UE devait être adapté à ces nouvelles biotechnologies. « Il s’agit de l’une des questions les plus sensibles sur le plan sociétal dans ce Conseil », a prévenu la commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides – alors que les ministres négociaient au même moment un accord final avec le Parlement européen sur la future Pac.