Loi sur l’eau

Nelly Olin rassure les milieux agricoles

L’eau constitue désormais « un enjeu planétaire essentiel «. C’est ce qu’a proclamé le 11 mai devant l’Assemblée nationale Nelly Olin, ministre de l’Ecologie, en présentant le projet de loi « sur l’eau et les milieux aquatiques «. Un projet qui s’inscrit dans la durée. Il est en effet la conséquence d’une directive européenne datant d’octobre 2000 et son ambition est d’aboutir à « un bon état écologique des eaux « en 2015. C’est pourquoi sans doute on n’a pas en France pressé l’allure. Le Sénat, saisi en priorité, l’a adopté le 14 avril 2005. Il a donc fallu attendre plus d’un an avant que les députés l’examinent à leur tour.

Le texte du projet de loi sur l’eau est évidemment très technique qui envisage le problème de l’eau de façon globale. Mais certaines de ses dispositions concernent au premier chef l’agriculture. Il s’agit bien sûr de l’utilisation par celle-ci des pesticides et des nitrates et de ses conséquences sur la pollution des eaux. Il prévoit en conséquence une réglementation nouvelle avec des taxations. Un problème qui devait largement dominer le débat dont l’achèvement n’est prévu qu’à la fin du mois, le vote final étant programmé pour le 30 mai.