Pac : le Green deal chamboule les négociations

Dossier législatif : Pac 2023 : une subsidiarité à encadrer

Avancement à parution de cet article : Des négociations à rallonge
Etat actuel du texte : Des négociations à rallonge
Avancement actuel du dossier : Des plans stratégiques à définir
Le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans a menacé de retirer la proposition sur la future Pac si au cours des négociations qui viennent d’être lancées les objectifs environnementaux du texte n’étaient pas renforcés. Une prise de position qui a fortement irrité les ministres de l’Agriculture des Vingt-sept.

Les propos tenus par le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans, en charge du Green deal, qui envisagerait de retirer la proposition sur la Pac s’il jugeait ses objectifs environnementaux insuffisants, ont irrité les ministres de l’Agriculture de l’UE (France, Grèce, Croatie en tête) qui l’ont fait savoir, le 16 novembre à l’occasion de la réunion en visioconférence du Conseil agricole.

Mots-clés