Pac : les États membres ne convergent pas totalement

Incapables de trouver un terrain d’entente sur la question de la convergence du niveau de soutiens directs entre les États membres, les ministres de l’agriculture de l'UE n’ont pu adopter des orientations communes sur l’avenir de la Pac. La présidence bulgare du Conseil a dû se contenter de conclusions de la présidence. Les Vingt-huit ont également eu du mal à se mettre d’accord sur les aides couplées. Pour le reste, ils soutiennent globalement la proposition de la Commission européenne, dont le projet législatif est attendu pour fin mai-début juin, d’accorder une plus grande subsidiarité aux administrations nationales pour la mise en œuvre de la future Pac.

Après plusieurs tentatives infructueuses, la présidence bulgare n’a pu que constater qu’elle n’était pas en mesure de faire adopter par l’ensemble des ministres de l’Agriculture de l’UE, réunis lundi 19 mars à Bruxelles, des conclusions communes du Conseil sur l’avenir de la Pac après 2020.

Mots-clés