Pac : les États membres veulent la continuité

Les États membres continuent de préparer leurs orientations politiques pour la future Pac. Leurs experts se sont penchés sur les paiements directs et l’OCM et vont s’attaquer au développement rural et au verdissement. Sur l’ensemble de ces points, les Vingt-huit plaident pour une certaine continuité, quand ils ne veulent pas carrément le maintien de la réglementation en place comme c’est le cas pour l’OCM unique.

Le commissaire européen Phil Hogan ne cesse de le répéter. Et les États membres semblent le soutenir dans cette orientation. La prochaine Pac après 2020 ne sera pas une révolution mais une évolution. Les experts agricoles des États membres de l’UE poursuivent leurs échanges de vues sur l’avenir de la Pac après 2020 afin de parvenir d’ici fin mars à des orientations communes (1). Et globalement, ils ne souhaitent pas une révision en profondeur du dispositif en place mais plutôt une adaptation, notamment dans le but de simplifier les règles.

Mots-clés