Pac : les États membres veulent toujours plus de flexibilité, Phil Hogan met en garde

19.10.2018 - 08:00
-
(AG, FXS)
-
Les ministres de l’agriculture de l’UE, réunis le 15 octobre à Luxembourg, ont de nouveau plaidé pour leur soit accordée plus de flexibilité (pour les mesures de verdissement, le suivi de performance…) dans la mise en œuvre de la future Pac. Mais Phil Hogan les a prévenus qu’il faudrait veiller au maintien du caractère commun de la Pac pour garantir des conditions de concurrence équitables entre tous les agriculteurs européens et assurer un niveau d’ambition environnementale suffisant. Le commissaire européen, qui souhaite que les discussions avancent alors que se profilent les élections européennes du printemps 2019, a demandé aux États membres de commencer à lui apporter des exemples concrets plutôt qu’à s’en tenir à des généralités sur une supposée complexité du nouveau dispositif de mise en œuvre et de suivi proposé.

« Tout ne peut pas être facultatif », a prévenu le commissaire européen Phil Hogan le 15 octobre à Luxembourg à l’occasion de la réunion des ministres de l’agriculture de l’UE qui faisaient le point sur l’avancée de leurs discussions sur l’avenir de la Pac. Sinon, a-t-il prévenu « que restera-t-il de commun à la Pac si trop de flexibilité est accordée ? ».

Mots-clés