Pac : tout reste ouvert

Aucune des propositions sur la future Pac « ne peut être considérée comme stabilisée », a prévenu le ministre français de l’Agriculture, à l’occasion du Conseil agricole le 14 octobre à Luxembourg. En effet, les débats ont montré que de nombreux points restaient ouverts à la discussion : aides couplées, outils de gestion des risques, convergence… Et les États membres attendent toujours les règles de transitions de la Pac pour 2021, compte tenu du retard que prennent les négociations sur la réforme.

À l’occasion de ce qui devait être le dernier Conseil agricole du commissaire européen Phil Hogan, le 14 octobre à Luxembourg, la présidence finlandaise a soumis aux ministres de l’UE un état des lieux des pourparlers sur la future Pac montrant que – en attendant le budget (1) – deux points principaux restaient à régler sur ce dossier : le nouveau modèle de mise en œuvre et l’architecture verte. Finalement, Phil Hogan devrait revenir au Conseil agricole le 18 novembre à Bruxelles compte tenu du retard pris dans la nomination des membres de la prochaine Commission européenne.

Mots-clés