Portugal

La Commission européenne a ouvert, le 28 janvier, une procédure sur des aides accordées depuis 1998 par le Portugal au secteur de la viande. Celles-ci visent à prendre en charge les coûts de ramassage, de transport, de traitement et de destruction des sous-produits de viande de mammifères et de volailles : un service public, selon Lisbonne. Le mécanisme qui s’appuie sur des taxes parafiscales permettrait au contraire, aux yeux de la Commission européenne, d’accorder un soutien indirect aux centres d’abattage et de découpe, ainsi qu’aux éleveurs portugais.

Mots-clés