Règlement UE bio : la France rappelle ses exigences à Phil Hogan

Le ministre français de l’Agriculture et les professionnels du secteur bio ont fait connaître à Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture, les lignes rouges à ne pas franchir dans le cadre de la révision du règlement européen sur le bio. La France se déclare, entre autres, pour le maintien du lien au sol, pour le maintien du dispositif de contrôle actuel et s’oppose à la mise en place immédiate d’un système de déclassement automatique.

« Les conditions ne sont pas réunies pour prévoir dès maintenant la mise en œuvre dans la réglementation de l’instauration d’un système de déclassement automatique », a écrit Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, dans un courrier adressé à Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture le 2 décembre et fourni par le ministère à Agra Presse, le 7 décembre. Les conséquences de la détection de résidus de substances non autorisées sont débattues dans le cadre de la révision du règlement européen bio.

Mots-clés