Simplification de la Pac : Phil Hogan tente de lever les doutes

Conscient qu’il s’agit du cœur de ses propositions de réforme, le commissaire européen Phil Hogan a pris le temps pour rassurer les ministres de l’agriculture de l’UE inquiets de la complexité de la future Pac pour leurs administrations nationales. Avec de nombreux exemples concrets, il a tenté de prouver que le nouveau modèle de mise en œuvre permettra, avec l’aide des services de la Commission, de simplifier les règles de la Pac tout en maintenant un socle européen commun à cette politique. Les États membres demandent encore à voir. La France et l’Allemagne notamment, qui ont présenté une position commune. Le second semestre 2018, sous présidence autrichienne, devrait principalement être consacré à cette question.

Pendant plus de quarante minutes, le commissaire européen à l’Agriculture, Phil Hogan a tenté « d’éloigner le climat de peur » qui règne chez les ministres de l’agriculture de l’UE réunis le 16 juillet à Bruxelles. Ces derniers s’inquiètent de la complexité que risquent de faire peser sur leurs administrations nationales et les agriculteurs les propositions sur la future Pac (1). « On touche avec ce sujet au cœur de la réforme », s’est félicité le commissaire européen pour ce premier Conseil agricole sous présidence autrichienne.

Mots-clés