Sûreté alimentaire : l’UE manque de moyens, pour le directeur général de l’Efsa

Comme en témoigne le retard pris dans la procédure de réexamen du glyphosate, la faute au volume exceptionnel de données à traiter, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et plus largement les capacités d’évaluation des risques dans l’UE manquent de moyens, a estimé le directeur général de l’Efsa, Bernhard Url, lors d’un échange le 17 mai avec les eurodéputés de la commission de l’Agriculture.