Espagne : visé par les sanctions européennes, Fridman passe la main pour protéger Dia

Mikhail Fridman, propriétaire russe de la chaîne de supermarchés espagnols Dia, a annoncé se mettre en retrait de ses affaires, après son inscription sur la liste des oligarques russes sanctionnés par de nombreux pays et l’Union européenne. Dans un premier temps il a quitté la présidence et transmis les rênes du fonds LetterOne, qui possède 77 % du capital de Dia, à Petr Aven, un de ses associés (ils possèdent à eux deux moins de 50 % du fonds LetterOne).